Liquid Éthique

Indépendance

Liquid Love n’est affilié à aucun fabricant. Aucune marque. Aucune boutique.

Bien sûr, c’est toujours un délice de recevoir les échantillons que nous envoient gracieusement les maisons de liquides.

Dans ce cas, nous annonçons systématiquement sur nos pages qu’il s’agit d’un cadeau.

Nous n’échangerons jamais notre âme, ni même un billet élogieux, contre un flacon de liquide.

Publicité et Partenariat

Les accords que nous passons sont toujours non-exclusifs.

En 2014, nous lançons un partenariat avec la boutique en ligne Le Petit Vapoteur. Ce partenariat permet à tous nos lecteurs de profiter de 10% de réduction sur tous leurs liquides à trois reprises, et reverse à Liquid Love un pourcentage (10%) des flacons que vous avez achetés.

Ce partenariat n’est pas excusif. Autrement dit, pour offrir le meilleur service à notre lecteur, nous nous réservons la possibilité de passer des accords avec d’autres boutiques. C’est déjà le cas avec Liquide-Shop Grenoble, une excellente boutique physique et online qui fait des merveilles dans le DIY et la recherche de nouveaux liquides. D’autres accords sont en préparation.

Publicité : vous pouvez voir une bannière sur le site de temps à autre. Ces publicités sont entièrement le fait de WordPress, qui héberge et permet la fabrication du site que vous êtes en train de lire. WordPress choisit les bannières et encaisse 100% des bénéfices, Liquid Love n’a pas la main sur ces publicités.

Respect

Chez Liquid Love, nous ne goûtons pas particulièrement les mauvaises critiques, les assassinats, les descentes en flammes.

C’est trop facile, d’abord. Jouissif à écrire, divertissant pour le lecteur. De l’ego facilement gagné sur le dos d’un petit flacon de liquide qui s’en remettra, pas vrai ?

Sauf que les papilles changent. Avec l’arrêt de la cigarette, elles se désencrassent. Elles s’habituent à certains goûts, se déshabituent à d’autres. Tel liquide qu’on n’avait pas pu vaper en janvier nous semble désirable en juin.

Nous tenterons toujours de chroniquer un liquide avec pondération. S’il ne nous a pas plu, d’y revenir quelque temps plus tard dans un deuxième billet. Tout le monde, le fabricant comme nous, a droit à l’erreur.

Sérieux

Chaque liquide est testé à jeûn. Et à nouveau en milieu de journée, puis en soirée, après les repas. Nous savons que les aliments et les boissons altèrent les goûts des liquides, ils peuvent aussi les faire ressortir. Ce sera le cas pour tous les consommateurs. On ne vape pas dans un sas stérile.

Nous utilisons ces matériels. Pas toujours avec des résistances neuves pour les petits clearos, mais toujours en partie sur dripper avec coton neuf.

Nos liquides sont conservés dans un placard noir et ventilé. Ils maturent pendant le temps indiqué par le fabricant, avant le premier test en tout cas. Le matériel est nettoyé à l’eau vinaigrée, puis rincé : non, ça ne laisse aucun goût résiduel, mais ça enlève efficacement les arômes du liquide précédent.

Il y a les goûts, et les couleurs. On voudrait bien annoncer les nôtres, de couleurs, mais elles évoluent à toute vitesse. Nous aimons les liquides puissants et goûtus, mais telle noix de coco timide va nous ravir. Nous avons du mal avec l’anis et la réglisse – en vape, s’entend – mais une absinthe très peu sucrée aura un petit goût de reviens-y. Nous préférons les fruités d’habitude, mais tel tabac boisé aux notes vertes s’imposera instantanément en all day.

Cependant, ne nous leurrons pas. Même avec tout le sérieux dont nous sommes capables, ces tests demeurent des appréciations hautement subjectives. D’un utilisateur à l’autre, d’un matériel à l’autre, d’une fournée de liquides à l’autre, et au fil du temps, les goûts changent.

C’est la vie !

Publicités

4 réflexions sur “Liquid Éthique

  1. Bonjour,
    Je viens de découvrir vos pages aujourd’hui et l’enchantement à vous lire m’a donné envie de vous laisser un commentaire, ce qui n’est pas du tout dans mes habitudes.
    Voila enfin quelqu’un qui sait faire de l’appréciation de nos jus un véritable art. Votre prose est un vrai plaisir, il y a le talent des mots, la fraîcheur de l’esprit et surtout beaucoup de poésie et de sensitivité. Merci de relever le niveau ou plutôt de le porter bien au delà de tout ce qui se fait dans ce domaine, je me rends compte aujourd’hui de toute la fadeur et le creux de la plupart des autres chroniqueurs du même sujet (et oui, rions un peu des vidéos). Vous y mettez beaucoup de vous même, on sent une personnalité aiguisée, de la sensualité, une ouverture au monde, des voyages et beaucoup de respect pour vos lecteurs. Vous allez bien au delà de la simple description et nous offrez un rare partage.
    Le fait que je m’y retrouve dans vos appréciations de jus que je connais bien ( Curculio notamment) ou qui m’ont déçu (Shinshiro pour ne citer que celui là) m’engage à vous faire confiance pour les nombreux autres qui me restent inconnus. D’ailleurs, si je puis me permettre, je serais curieux de vous lire à propos de l’étrange Bread of Heaven du mystérieux Druid’s brew. Je n’ai jamais rien lu jusqu’ici qui soit à la hauteur de la complexité de ce jus si particulier et son appréciation au philtre de vos mots et de votre personnalité serait certainement plus que captivante.
    J’ajoute, pour continuer dans les éloges, que le choix des images complète parfaitement vos textes, apportant un autre angle plutôt qu’une simple illustration.
    Inutile de dire que vous êtes dorénavant dans les favoris de mon navigateur.
    Un grand merci.

    Michel

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Michel,
      Quel chouette message ! Il me va droit au coeur. Merci beaucoup !
      Ma réponse ne sera pas à la hauteur. Je suis encore pour quelques jours loin des villes et des connexions internet. Je recharge mes batteries pour vous offrir un été plein de petites suggestions appétissantes.

      Pour le Bread of Heaven, c’est un vrai petit casse-tête. J’ai essayé de le décrire, mais je ne sais toujours pas si je l’aime ou pas. Sur le moment, oui, sans aucun doute ; mais sur la durée, je me lasse très vite. J’y reviendrai sans doute…

      Un sincère merci pour tous vos éloges. À mon tour, je vous envoie des flots cristallins et un zéphyr chargé d’origan. Je vous souhaite un beau début d’été !

      J'aime

  2. Merci à vous. Comme j’ai vu que vous étiez active dans d’autres domaines comme le cinéma qui me concernent plus directement je vais suivre avec attention votre travail. Pour en revenir au B.O.H., il semble que ce phénomène d’attraction-répulsion soit monnaie courante. Moi-même, la 1ère fois que je l’ai goûté j’ai cru que je vapais du makgeoli, une infâme bière de riz fermenté coréenne ! Et puis je n’ai pu m’empêcher de m’y reprendre 2 mois après et depuis il est devenu mon jus favori. Va comprendre… C’est pour ça que je crois que ce serait amusant de vous lire à son sujet 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Cher Michel,

      Oh, mais vous m’ouvrez des horizons ! Je viens de comprendre que ce qui me fait bizarre, dans le Bread of Heaven, c’est son cousinage avec le mao tai, l’alcool de riz chinois. Comme vous, je retrouve ce côté céréales fermentées. Dès que je rentre, j’aurai une explication de gravures avec mon flacon, il y a là une piste à creuser…

      Merci beaucoup de l’intérêt que vous portez à mon travail. Pour le cinéma aussi, plusieurs articles sont en préparation. L’été sera studieux ! Et à nouveau, un grand merci pour votre lecture.

      J'aime

À vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s