Mod In France, l’Hivernage moelleux

Mod in France prend ses quartiers d’hiver avec trois flacons de grand pâtissier. Un clafoutis aux cerises, une aumônière miel-amandes et un espuma de pamplemousse rosé.

Généreux en bouche, parcimonieux en sucre, intraitables sur la qualité et la justesse des arômes. Les jus sont raffinés mais avec bonhomie, toujours prêts à retomber en enfance. Triple miam.

L’Ultracrêpe : une crêpe bretonne bien grillée sur sa billig, miel épais, quelques amandes effilées, pointe de citron jaune tout frais.

Le Pamp’s : une mousse vin rosé-pamplemousse rafraîchie d’une larme de cardamome. Estival, taquin.

La Clafoutise : cerises fraîches et compotées, flan ouatiné, plat en terre cuite, et j’espère qu’il y en a un autre au four.

Ultracrêpe

L’Ultracrêpe

Commençons par le plus gourmand de la gamme. La crêpe de froment a été grillée comme un biscuit, nappée d’un miel complexe, saupoudrée d’amandes légèrement amères. Une note de citron frais allège la recette et réveille les papilles.

On voit bien ce qu’un Américain ferait avec de pareils arômes. Un bon gros gâteau avec un gros miel et des grosses amandes.

Alors c’est pas du tout ça. Vous gardez la présence aromatique et vous jetez le reste. Le froment grillé, c’est pas banal : on oublie les liquides « céréales » et on passe au rayon « sablé ». Rond, gourmand, mais avec la petite note terreuse et croustillante de la céréale qui lui donne sa personnalité. Le miel incorpore de la douceur, l’amande demeure discrète mais se réveille de temps en temps, le citron frais remarquablement naturel pique d’une petite pointe rusée le dessert familial.

C’est le goût de l’automne. Les jours gris, les feuilles rouges qui craquent sous la botte, les marrons luisants au pied des arbres, les cache-nez qui grattent.

Côté sensations, si l’on n’a pas ce « oomph », cette baffe sucrée des jus américains, on a en revanche une belle présence en bouche, satisfaisante et adulte. C’est moins le repos du guerrier que son armure pour la journée.

NOTES AROMATIQUES

Note de tête : crêpe au miel.
Notes secondaires : amandes légèrement amères, citron jaune frais, et à peine un souffle de tabac à pipe.

Longueur en bouche : raisonnable
Rondeur en bouche : rondouillet mais pas envahissant

Hit : Bien comme il faut

Fidélité à la promesse : Ce n’est plus une crêpe, c’est toute la crêperie, avec bols de cidre et marins en ciré. En même temps, la structure apporte une étonnante sophistication. Donc, ultracrêpe, bien vu.

Pamps 2

Le Pamp’s

Il a gagné le championnat du Pamplemousse d’Or. Il en est tout rosi. C’est sans conteste le plus doux, le plus troublant des pamplemousses, avec un zeste confit d’amertume.

Un aspect rigolo de ce jus, c’est qu’en variant les setups, les macérations et les puissances, on a des résultats radicalement différents. Tout frais du jour, en ato, les notes vineuses du rosé étaient bien présentes, et pour être honnêtes ne m’emballaient pas. Impossible d’y retrouver la mirabelle ni les épices.

Une fois steepé, dans le même ato avec la même configuration, j’ai moins de rosé mais un très grand pamplemousse, ample et rond, à peine pailleté d’agrumes.

Sur dripper, au début, je regrettais de ne pas sentir la cardamome et la muscade annoncées. Jusqu’au moment où, baissant un peu les watts, j’ai tiré une pleine bouffée verte de cardamome fraîche.

En fait, ce jus est un feu d’artifice nonchalant. Il tire ses fusées une à une au bord de la grande bleue, sans se presser, en buvant le pastis.

C’est bien agréable. Et, je le redis, c’est un grand pamplemousse, qui ravira les amateurs.

NOTES AROMATIQUES

Note de tête : pamplemousse rose sans aucune acidité, ni bonbon, ni détergents variés
Note de fond : un vin rosé, plutôt un Bordeaux qu’un Provence
Notes secondaires : zestes d’agrumes confits et cardamome ; je n’ai qu’à peine la muscade, qui se mêle discrètement au rosé.

Longueur en bouche : raisonnable
Rondeur en bouche : beaucoup plus rond que prévu, car il propose tout de même un bon volume de sucre.

Hit : Bien comme il faut

Fidélité à la promesse : Les chipsters sont sur le frigo.

Clafoutise 1

La Clafoutise

Sur le long terme, c’est celui-ci qui me bluffe le plus. Goûté à la sortie de l’alambic, le jus de cerises acidulées accompagnait un flan aux œufs tout léger. Printanier. Pour autant, sur le moment, pas forcément un énorme coup de cœur. Il lui faut du temps pour devenir Super Clafoutise, drapée dans sa cape rouge cerise, chignon à tous les vents, combattant l’injustice et les gâteaux de supermarché.

Après un mois de steep, les cerises burlat ont lentement compoté, le jus a teinté de grenat la pâte blonde qui croustille. Mais le fruit reste désaltérant, le gourmand reste nuageux.

Le jus emplit la bouche de son moelleux, procure des sensations gourmandes, mais réussit à n’être jamais pesant ni gras. À parts égales fruité et gourmand, comme un bon clafoutis avec des tonnes de cerises dedans.

Il vous enveloppe façon couette pendant le café du matin. Il vous donne de la joie de vivre au boulot. Et le soir, il se roule en boule sur le canapé pour vous tenir chaud. Tout juste si je ne l’entends pas ronronner.

Les trois jus de la gamme, économes en sucre, sont de bons all day ; celui-ci doit correspondre à mon humeur du moment.

NOTES AROMATIQUES

Note de tête : cerise rouge burlat
Note de fond : flan aux œufs

Longueur en bouche : raisonnable
Rondeur en bouche : très rond, sans acidité malvenue ; mais ni lourd, ni gras

Hit : Bien comme il faut

Fidélité à la promesse : Il n’en restera pas pour le dîner.

Macaron Jardin d'Automne

FICHE PRATIQUE

Mod in France est un fabricant de vaporisateurs haut de gamme, un « modeur » réputé. Le boss Yannick Maillou a fait appel à eSenses, un duo créateur basé à Béthune, pour élaborer des flacons sortis tout droit de ses souvenirs d’enfance.

Version testée :
Base PG / VG : 50/50
Nicotine : 3 et 6 mg/ml
Prix d’achat : offert par les créateurs, avec tous mes remerciements
Prix de vente : 11,90 E les 15 ml
Vente en ligne sur le site du fabricant.
Plus d’infos sur le site officiel de la gamme.

Temps de décantation avant premier essai : le temps de tourner le bouchon
Temps de décantation avant nouvel essai : 4 semaines
Méthode de décantation : steeping simple, bouchon fermé

Pays de fabrication : France

Notes sur la composition (mention fabricant) : Propylène Glycol, Glycerol et Nicotine de la pharmacopée française (répondant aux standards les plus stricts des pharmacopées mondiales : PE, USP, BP, JP). Arômes alimentaires, extraits naturels et absolus rares sourcés à travers le monde, de haute qualité alimentaire ou de qualité pharmaceutique. Liquides garantis sans composés réputés à ce jour suspects pour la vape : diacétyl, ambrox, parabène, acetyl propionyl, hydroxybutanone…

Flacon : verre opaque argenté. Bouchon pipette. Toutes sécurités et pictogrammes. Étiquettes dessinées par l’artiste FatMat : je kiffe son art mais je trouve que les étiquettes ne font pas leur boulot d’étiquette, trop difficiles à lire d’un coup d’œil, et en décalage avec le style « ta grand-mère dans le Michelin » du produit. N’empêche, ça fait une jolie bouteille collector.

* * *

Op Sisters

Opération : Sisters

Ces liquides vous intriguent ? Allez donc voir ce qu’en dit la chroniqueuse Sayyadina Vapote sur sa chaîne YouTube. Mais si, allez-y maintenant ! On sera encore là quand vous reviendrez.

Nous avons publié à la même heure, à la minute près, un billet sur le même liquide. Bien sûr, ce n’est pas par hasard.

L’Opération Sisters vous propose de découvrir deux facettes d’un jus, ici les Mod in France, à travers le prisme de deux chroniqueuses. L’une, Sayyadina, en vidéo. Et l’autre, vous y êtes. (Encore ? Vous êtes tenace, vous.)

Les deux approches se complètent. Car si les sensibilités sont différentes, nous avons ceci de commun de nous attacher au plaisir, à la magie de la vape, plus qu’à son flacon.

Mais aucune ne détient la vérité. Ce sont des visions « subjectives ». N’étant pas chimistes, nous ne vous donnons pas une vision objective du liquide. Car vous n’auriez que faire d’une fiche technique avec ses pourcentages. L’objectivité, c’est pour les microscopes.

Vous voulez de la sensibilité. De la raison. De l’instinct, de l’éducation. Du désir chez nous qui crée le désir chez vous. Vous voulez un homo vapiens. En l’occurence, une gonzesse vapiens.

On vous en propose deux pour le prix d’une.

Cette offre exceptionnelle est limitée dans le temps. Nous recommencerons peut-être un jour. Mais n’y voyez ni partenariat, ni exclusivité. Encore moins une opération mercantile. Voyez-y en revanche de l’amitié, du partage, de la solidarité.

Histoire de dire que c’est possible.

Les Sisters vous souhaitent, plus que jamais, une joyeuse vape.

* * *

Pamps Bis

Aplu ? Apaplu ? Dites-le ! Ici même, par mail, sur Facebook

* * *

Légende des images : Macarons « Les Jardins », Pierre Hermé, été et automne 2014.
© Laurent Fau, mise en scène Coco Jobard.

Testé sur ce matériel.

Publicités

8 réflexions sur “Mod In France, l’Hivernage moelleux

  1. Pingback: Opération Sisters , la fraternité de la vape | Liquid Love

  2. J’en veux d’autres ! Euh, pardon, j’en exige d’autres 😀
    Excellente expérience. Les deux revues se suffisent à elles-mêmes mais le procédé ajoute un piment tout à fait nouveau et une curiosité accrue.

    Deux points faibles :
    – on ne peut pas poster de commentaires communs aux deux blogs (oui, c’est pas possible mais voilà, moi j’ai envie et je duplique donc celui-ci sur l’autre)
    – ça donne envie de vous retrouver toutes les deux dans un café pépère avec les jus sur la table et prolonger la discussion.

    Aimé par 1 personne

    • Gros gourmand, va ! 🙂
      Vraiment contente que ça t’ait plu.

      Je note assidûment le coup de la page de commentaires dédiée à l’opération. Riche idée, merci. Je vais creuser une solution. Et d’ailleurs, si tu as des pistes, ça m’intéresse.

      Quant à la troisième mi-temps, je suis pour. Je transmets à Sister S.
      Et j’ai connu des points faibles plus regrettables…

      J'aime

  3. Je découvre un peu E-sense ces temps-ci et ce que j’en lis me plait bien. Le travail de Pola et Laurent semble être pile dans ce que je cherche. J’ai déjà leur gamme Atelier Nuage en haut de ma wishlist mais là le Clafoutise me tente grandement. Hop je note. Qu’est-ce qu’il y a d’autres comme liquide complexe avec une bonne cerise qui vaut le coup? A part Le Sélène de Thenancara que j’ai déjà dans ma ligne de mire.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour ! Dans les liquides cerise, je goûte ces jours prochains le nouveau Vaponaute, une enseigne que vous aimez bien, je crois.

      Goûtez aussi le Happy Tokyo de eSenses. Cerise et fleur de cerisier, très prinanier, complexe, délectable à mon avis.

      Sinon, les cerises sont en général trop doucereuses et trop bonbon à mon goût. Mais le Selene, dans le genre cerise très noire, est une réussite. Je n’ai rien d’autre à vous proposer pour l’instant, mais si je trouve, je penserai à vous ! 🙂

      J'aime

  4. Merci! Je prends bonne note du Happy Tokyo. Curieux de voir ce que Vaponaute nous prépare en cerise, j’apprécie il est vrai la marque. Je vais suivre ça. Il semble que ce soit une saveur compliquée à gérer parce qu’effectivement je ferais la même critique, on est trop souvent sur du bonbon.

    Aimé par 1 personne

    • Comme ça me fait plaisir ! Merci, ma chère, pour ce retour. Je viens d’aller lire ta revue, épatamment argumentée et gourmande. Vraiment contente que les jus t’aient plu, et que le Pamp’s ait rencontré son âme soeur. Cuicui !

      J'aime

À vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s