Ambrosia, Nectar des Dieux

Ambrosia, jeune maison parisienne, frappe fort dès ses premiers flacons. Quatre jus aboutis, adultes, sérieusement raffinés, soufflent leur brise sur votre palais. J’en préfère deux, goûtez aussi les autres.

Notos : thé vert et citron vert. Le goût de l’été, la puissance d’un orage. Réussite totale, un classique instantané.

Zéphyr : pêche, fraise, menthe. Le vent de l’amour, aux pieds légers, à la tête auréolée de fruits frais. À croquer.

waterhouse_miranda_the_tempest 1916

Notos : Orages d’été

Monsieur Notos n’est pas un type formidable. Son boulot, dans l’Olympe : vent du Sud. Autrement dit, c’est lui qui,  à coups d’orages sonores, met un point final à l’été. Méchant Notos. Sur un mot de Zeus, il est capable de déclencher un déluge qui manque engloutir la Grèce, ou de chouiner un mois durant sur Ulysse et ses compagnons tentés de se faire un barbec’ avec les boeufs d’Helios.

Pour tout arranger, il a la gueule de l’emploi. Selon Wikipedia, qui a dû voir une photo récente, on reconnaît le personnage à « des ailes bleu sombre et ruisselantes, un visage presque noir, une barbe et une chevelure dégoulinantes. » Brrrr.

Alors, allons-nous vaper de l’orage ? Eh bin un peu. Mais un orage d’été en Méditerranée, quand les trombes d’eau font ployer les citronniers sous un ciel devenu noir en une fraction de seconde. Un fracas puissant, soudain, intégral.

John William Waterhouse_boreas 1902

D’abord l’éclair qui zèbre le palais : le citron vert. D’une qualité remarquable, l’arôme éclate, lumineux. Derrière, d’autres zestes d’agrumes adoucissent et complexifient la note de tête.

Et puis le coup de tonnerre résonne, en la personne du thé vert. Un vrai roulement de tambour grave, qui fait contrepoint aux aigus acidulés des agrumes. Là encore, très beau choix d’arôme, pur au palais. Un pas de deux entêtant se forme avec le citron vert.

L’équilibre est atteint, d’abord par plusieurs notes secondaires, végétales et fruitées, artistement dosées, et ensuite par le sucre qui apporte son énergie. Ne vous fiez pas à la subtilité du descriptif, le Notos développe toute la puissance de ses ailes ruisselantes sur vos papilles. C’est un cliché, mais qui s’impose ici : le Notos explose en bouche, comme un concentré d’été.

Au-delà de la puissance aromatique demeure la sensation d’un jus très propre, très clair. En partie dûe à une architecture finement élaborée, cette sensation repose aussi sur la réalité d’un créateur vigilant sur toutes les petites molécules qui pourraient venir gâcher notre plaisir. Les données de sécurité sont disponibles sur le site du fabricant.

NOTES AROMATIQUES

Note de tête : citron vert
Note de fond : thé vert
Notes secondaires : agrumes et zestes, fleur d’oranger…

Longueur en bouche : impressionnante pour un jus qui utilise principalement des arômes naturels.
Rondeur en bouche : avec tous ces goûts acides et astringents, on ne donnait pas cher de la rondeur en bouche. Et pourtant, après l’explosion initiale, elle est bien présente.

Hit : Musclé, mais toujours équilibré

Fidélité à la promesse : L’été et l’orage, unis dans un flacon.

Zéphyr et Chlorys - William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_Flora_And_Zephyr_(1875)

Zéphyr : L’aurore aux doigts de rose

Quand on se promène sur l’Agora d’Athènes, on passe devant la Tour des Vents, une horloge hydraulique qu’abrite une tour de marbre. Chacune de ses huit faces représente un vent directionnel. Ce bon Notos, comme de juste, fait grise mine en renversant son urne sur les pauvres mortels. Tandis qu’à l’Ouest, un jeune homme mignon comme le péché disperse dans les airs les fleurs tombées de son manteau.

C’est Zéphyr, messager du printemps, vent de la fructification. Il fait pousser les fruits, éclore les fleurs, croître les récoltes. Une vraie corne d’abondance. Sans parler de son penchant pour les choses de l’amour qui ne connaît guère de limites, comme souvent chez les divinités de sa promo. Mais pour ce qui nous concerne, il épouse Chloris, nymphe des fleurs du printemps, et de leur union nait Karpos, « le fruit ».

Le Zéphyr signé Ambrosia fait pousser des pêches blanches et jaunes, mûrir les fraises du jardin. Deux arômes difficiles à réaliser, en vape, sans tomber dans le bonbon chimique ou le gâteau caramélisé. Ici, du fruit frais, gorgé de jus, sans un grain de sucre inutile. L’équilibre est formidable. Mais comme dans le Notos, il repose aussi sur des notes secondaires discrètes et bien choisies, ici une coriandre fraîche à peine discernable.

Flora - Eveluyn De Morgan - 1894

Vent d’ouest, vent du printemps, Zéphyr n’est pas un vent chaud. Sa traîne s’effrite dans un souffle de menthe, verte et blanche, qui rafraîchit l’ensemble. Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’ai du mal avec la menthe. Mais ici, elle est belle, végétale, sans alcool ni poivre. Elle met spectaculairement en valeur les fruits jaunes et rouges.

Le jus, comme tous ceux de la gamme, est généreux, ample en bouche, profondément satisfaisant. Il prolonge l’impression de liquides très propres, sans ces additifs sucrés qui écrasent et banalisent les recettes. Finement travaillé, il s’affirme en jus sophistiqué qui justifie largement, à mes yeux, son prix de vente.

NOTES AROMATIQUES

Notes de tête : pêche jaune, pêche blanche, fraise mûre
Notes secondaires : fruits jaunes, coriandre fraîche…
Note finale : menthe verte

Longueur en bouche : se prolonge dans un souffle de menthe.
Rondeur en bouche : douillettement rebondie, jusqu’à l’arrivée de la menthe.

Hit : Sympathique.

Fidélité à la promesse : « Et jamais ces fruits ne manquaient ni ne cessaient, et ils duraient tout l’hiver et tout l’été, et Zéphyr, en soufflant, faisait croître les uns et mûrir les autres. « (Homère, L’Odyssée, chant VII). Voilà, c’est tout à fait ça.

FICHE PRATIQUE

Ambrosia est un duo créateur basé à Paris. La maison travaille essentiellement avec des arômes naturels et collabore avec des aromaticiens de la région de Grasse, en Provence. Les quatre vents grecs constituent leur première collection ; au moins une nouvelle recette est annoncée pour la fin du mois de septembre 2015.

Version testée :
Base PG / VG : 50/50
Nicotine : 6 mg/ml
Prix d’achat : offert par les créateurs, mille mercis à tous les deux !
Prix de vente : 22 E les 30 ml
Vente en ligne sur le site du fabricant

Temps de décantation avant premier essai : 3 jours
Méthode de décantation : steeping simple, bouchon fermé

Pays de fabrication : France

Flacon : verre fumé, avec une super pipette. Toutes mentions de sécurité. Beau design sobre de l’étiquette noire. Les flacons de 30 ml s’accompagnent d’un packaging hyper soigné, cylindre cartonné et papier de soie.

The_Roses_of_Heliogabalus - Lawrence Alma-Tadema, 1888

Légende des images, de haut en bas : Les roses d’Héliogabale, de Lawrence Alma-Tadema, 1888 ;  Miranda (La Tempête), de John William Waterhouse, 1916 ; Boreas, de J. W. Waterhouse, 1902 ; Zéphyr et Chloris, William Bouguereau, 1875 ; Flora, de Evelyn De Morgan, 1894.

Message personnel à mes lecteurs :

On revient, et on est trop contents ! Liquid Love remercie chaleureusement les lecteurs qui lui sont restés fidèles pendant cette longue pause bien involontaire. Vous découvrirez les jours prochains quelques chroniques de flacons dégustés cet été, avant d’ouvrir la porte aux nouveautés qui ne manqueront pas d’inonder le prochain Vapexpo. À très vite pour la suite !

Publicités

36 réflexions sur “Ambrosia, Nectar des Dieux

  1. C’est exactement ça !
    Hâte de retrouver le Notos, mon préféré, pour l’apprécier avec les lumières de ton article.
    Une précision, pour celles et ceux qui comme moi ont souvent du mal avec les agrumes en vape : rien à voir avec les citrons Canard WC habituels. C’est délicat, subtil, élégant… classieux.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah! Liquidlove de retour ça fait plaisir :).

    Que dire de plus sur les Ambrosia? C’est élégant, équilibré, raffiné, des saveurs propres, limpides, fraiches. C’est un pur ravissement en bouche. Pour qui veut s’offrir un plaisir de dégustation de temps à autres il n’y a aucune hésitation à avoir. Le Notos a selon moi un équilibre parfait. Le citron vert est juste ahurissant de réalisme. Pour le Borée, j’ai trouvé ce que sa framboise me rappelle un peu: la framboise des bonbons Krema. Je pensais à l’origine préférer le Notos mais je me rend compte que je suis aussi devenu accroc au Borée.

    Le Zephyr est sur ma wishlist et j’ai hâte de découvrir le prochain. Félicitation à Ambrosia, j’imagine pas être à court de leurs liquides. 22€ c’est pas donné mais on est vraiment sur du haut de gamme à la française.

    Aimé par 1 personne

    • Mais c’est à moi que votre message fait plaisir ! 🙂

      Heureuse de voir que le Notos vous plaît toujours autant. Vous l’aviez chroniqué avant moi ! Le Borée, hélas, est trop riche en menthe pour bien s’entendre avec moi. Mais l’ensemble de la gamme est vraiment classieuse. Et puisque vous aimez les bons agrumes, le prochain Ambrosia sera sans doute aussi pour vous… À vite pour la suite !

      J'aime

      • Hâte de vous lire et curieux de voir de quoi vous allez nous parler. Il y a eut cet été quelques nouveautés qui titillent ma curiosité. Le Selène de Thenancara ou les petits nouveaux de l’Atelier Nuage entre autres.

        J'aime

  3. Bonjour Claire,

    je dois avouer que votre absence a été un soulagement. pendant ce laps de temps, je n’ai pas été tenté de gouter de nouveaux liquides ;). j’ai cédé (je le reconnais honteusement) , aux sirènes d’un rush à Manhattan, d’autant que désormais je suis un voisin géographique de Pola. Hélas, Hélas, Hélas (oui 3 fois, les attentifs l’auront noté) vous revenez et vous me tentez avec le Notos et une simple visite sur le site d’Ambrosia et c’est Euros qui me fais de l’œil Alors moi aussi j’en appelle aux Dieux , qu’ils fassent pleuvoir sur vous, ville tentatrice, leur malédiction. Et surtout qu’ils le fassent vraiment si vous ne revenez pas rapidement pour faire une description d’un autre élixir 😉

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Gabriel,

      Je ne sais pas si c’est vous, mais si oui, soyez gentil d’arrêter de faire pleuvoir sur le 13ème arrondissement parisien, c’est tout à fait correctement imbibé à présent. 🙂

      Tiens donc, le Manhattan Rush. Un autre travail passionnant autour des notes d’agrumes. Et dire que Pola nous prépare une nouvelle rafale d’élixirs pour la rentrée…

      L’Euros est très réussi dans la famille des tabacs améliorés. Il est aussi élégant et goûtu que ses trois frères. Mais comme vous avez autant de volonté que de libre-arbitre, vous ne craquerez pas.

      Revenez tout de même me dire ce que vous en aurez pensé…

      Et gardez vos imprécations au frais. Le prochain article paraît lundi. 🙂 Joyeux week-end, Gabriel !

      J'aime

  4. Ma coach !!
    Quel régal de te relire et en si grande forme !! Tes billets me font dériver dans une vaposphère chaude et pétillante à la fois.
    Le citron n’est pas trop mon truc. Pourtant, j’ai craqué – sans avoir gouté – sur le NKV. shit. Un coup dans l’eau. Peut être l’effet canard wc ?
    Par contre je suis très menthe – mais étrangement, détestais les menthols – mais pas vraiment fruits. Après un an de vape, j’ai toujours autant de mal à trouver des jus qui me transportent vraiment.
    Mais les vents grecs m’appellent… Argh. Merci pour ce retour tu m’as manquée.

    Aimé par 1 personne

    • Merci my sweet, ton message me fait hyper plaisir ! Désolée de ma trop longue absence.

      Faut vraiment que tu viennes au Vapexpo faire provision de jus qui te plaisent. Il y aura tant de choses rigolotes ! Et tant de beau travail artisanal soigné.

      Je ne dis pas que les NKV ne sont pas soignés, mais ils ne sont pas artisanaux. Fabriqués en volume par la marque allemande Fuel, ils n’ont pas vocation à la finesse. Viens goûter les Ambrosia, les Atelier Nuages, les Mod in France, les nouveaux Fuu à mixer…

      Et tu as mon n°, envoie-moi un SMS quand tu arrives sur place. Bizz ma chère !

      J'aime

      • CineMiam> A la base j’étais pas du tout DIY parce que jouer au petit chimiste débutant faisant à l’aveugle des mélanges potentiellement dangereux ça ne me disait rien. Mais vu que le dripper siffle pas mal de liquide et que je ne veux pas descendre mes Ambrosia en 1 semaine j’ai cherché des liquides plus all-day à vaper entre mes dégustations. Je suis justement tombé chez The Fuu et leurs concentrés de recettes. Force est d’admettre que pour 4€/30ml le rapport qualité/prix est notable. Si le Frankensteiner -mure/menthe/fresh- ne m’a pas plus convaincu que ça avec sa dimension dentifrice, leur Giant Swing -Charlotte aux fraises- m’accompagne depuis presque 2 mois. J’irai pas jusqu’à dire que la charlotte y est évidente, cependant c’est tout à fait agréable à vaper. Étonnamment par contre en léchant une goute du liquide, la génoise de la charlotte apparait bien plus. Et j’ai leur tout nouveau Neckbreaker en steep -prunes jaunes et rouges sur crème anglais et pate sablée-. L’odeur alléchante.

        Bref toutes ces tergiversations pour confirmer que le DIY peut effectivement être simple, source de plaisir gustatif et économiquement attrayant. Très utile notamment quand on cherche encore ses gouts.

        Aimé par 1 personne

        • Tout à fait avec vous sur le DIY. En plus, c’est une bonne école pour apprendre à reconnaître les composés de ses liquides. On devient plus exigeants quand on sait comment c’est fait.

          Avec vous, je recommande la ligne spéciale DIY de The Fuu. J’ame beaucoup l’idée que ce ne sont pas juste des concentrés de liquides du commerce, qu’on va diluer n’importe comment, mais des assemblages pensés pour résister à divers degrés de dilution. Les bases The Fuu sont également excellentes, je trouve.

          Si jamais vous souhaitez varier, les concentrés et les bases Revolute sont aussi de très bonne qualité.

          Et message à Miette, qui postait le message d’origine : le salon, c’est un peu le seul endroit où tu pourras goûter des concentrés prêts à vaper. Encore une bonne raison de venir !

          J'aime

            • Finalement je suis resté sur l’Aris Pro de CoV. Kindred 1.5 pour le mod. Le montage est plus complexe que la normale, d’autant que c’est du dual-coils, mais comme je ne vape pas à longueur de journée je n’ai pas à le refaire trop souvent. Un montage me tient tranquillement 15-20 jours et pourrait probablement tenir plus longtemps en réalité. Par précaution dès que c’est un peu encrassé, je refais un montage neuf.

              En dehors de cette complexité de montage, je ne lui trouve pas de défaut. Il est mignon, le pyrex me permet de surveiller ce qui se passe au niveau du plateau. On y voit aussi la vapeur tourbillonner élégamment, ce qui a un certain charme. Il est parfaitement hermétique. Pas la moindre coulure au niveau des joints ou des airflow. Le seule moyen d’avoir une fuite est, je pense, de remplir la cuve de liquide au delà du niveau d’absorption du coton et de mettre l’ensemble tête en bas.
              La qualité d’usinage est impressionnante. Sur le Kindred également d’ailleurs.
              En terme de rendu de saveurs, je n’ai pas beaucoup d’éléments de comparaison donc difficile de juger. Et cela dépend aussi de ma capacité à faire un bon montage. Néanmoins je sens parfaitement que mon Castle Long a pris une toute autre ampleur par exemple. Les reviews soulignaient que c’est un dripper saveurs et non cloup chasing, c’était un de mes critères.
              Il est livré dans une petite boite soignée avec tous les joints et vis en rechange et une petite notice.

              Bref pour 39€, je suis content du résultat oui. Il a été conçu pour être en duo avec le Kindred 1.5, livré avec un étui qui peut contenir le set complet. Du papier bulle à l’intérieur. Le transport est donc aisé et protecteur. Voilà voilà.

              Quelques images si jamais:



              J'aime

    • J’accroche pas plus que ça aux NKV non plus. Dans cette categorie milieu de gamme je trouve que d’autres marques se débrouillent un peu mieux. Si vous aimez la menthe je peux vous conseiller de gouter le Souffle du Dragon du French Liquide -grosse dominante d’un mélange de menthes, un soupçon de fruits rouge derrière-. Gros boulot sur les saveurs. Une merveille du genre. Peut-être est-il un peu trop fresh pour vous cela dit.
      Si vous voulez tenter quelques liquides haut de gamme sans vous ruinez, il y a
      – l’excellent Sixty-four à -40% ici: http://www.sweetsandsours.fr/five-pawns-mixology/174-sixty-four.html.
      – la gamme mystère de Mystique Vapor à -50% ici: http://www.e-garette.fr/fr/180-mystique-promo-.
      J’ai l’Asteria et le Prometheus. Asteria étant un cocktail de fruits ça ne vous parlera peut-être pas, mais le Prometheus est un liquide gourmand. Personnellement je le définirais avec une dominante d’alcool -bourbon je pense- et de noix de pécan. D’autres saveurs habillent cela: amendes, noisette, praline. Peut-être une pointe de sucre caramélisé et des épices ici et là. Des liquides forts bons même si je pense que 26€/30ml est un chouille présomptueux. A -50% ça vaut le coup.

      Aimé par 1 personne

      • Merci beaucoup pour tous ces tuyaux ! 🙂 C’est adorable de votre part.

        Juste une suggestion : quand vous aurez fini votre Prometheus, tentez donc le Philip Rocke Grand Reserve. On joue sur les mêmes saveurs, assemblées autrement, avec du café. Déjà un classique.

        J'aime

  5. Merci GTB pour les conseils ! Le sixty four je l’ai gouté et effectivement j’ai adoré ! Mais pas en all day car trop lourd en goût. Mais c’était vraiment surprenant et élégant ! A déguster de temps en temps mais merci pour le bon plan à -40% je suis tentée du coup !! J’ai beaucoup vapé le bowden’s mate mais je m’en suis lassée (et mon portefeuille aussi…)
    Sinon je n’accroche pas aux fruits rouges et à tout ce qui est gourmand. Ca m’écoeure direct…
    Aujourd’hui je vape en all day le Black Horse de Ben Northon. C’est un tabac-noisette qui me va plutôt bien. Et en fruits il n’y a guère que la banane verte qui passe. J’ai vraiment du mal à trouver des jus qui me plaisent… et me suis tellement fait avoir à acheter des bouteilles qui me donnaient envie et qui finalement me sont restées sur les bras…

    J'aime

    • Personnellement je ne crois pas au concept de all-day. Il y a certaines des saveurs plus typées que d’autres et des recettes plus écœurantes que d’autres, cependant je doute qu’un liquide puisse être vaper en continu sans y perdre et sans lasser. J’avais croisé quelqu’un qui vapait un Alien Vision en all-day exclusif. Il le faisait depuis tellement longtemps qu’il n’a même pas pu me dire quelle(s) étai(en)t la(es) saveurs du liquide.

      De mon point de vue c’est peine perdu de chercher un all-day.

      Le Sixty-four vous plait? Alors prenez-le. Et trouvez-en d’autres qui vous plaisent et prenez-les. Si le liquide vous émoustille c’est le principal. Qu’il ne puisse pas vous tenir toute la journée et tout le mois n’a pas d’importance. Aucun liquide ne le pourra, comme aucun aliment ou aucun plat ne le peut.
      En plus il y a souvent des offres sur le marché qui aident à se faire une cave sans trop faire trembler la CB. Five Pawns fait du -40% sur la moitié de leurs produits actuellement. Des shop déstockent à -50%. Le petit vapoteur permet d’avoir jusqu’à -30% sur la commande avec les codes réduc etc…

      Et puis il y a aussi le DIY. Un concentré The Fuu est à 7.90€. 3€ les 125ml de base 0mg. De quoi faire quelques essais sans y laisser un bras. Le DIY a également l’avantage de vous laisser le choix du dosage. Ainsi vous pouvez rendre une recette qui vous plait plus douce à consommer régulièrement. Et certaines pourraient bien vous plaire: http://www.lepetitvapoteur.com/fr/marque-arome-the-fuu/1494-powerslam.html

      Aimé par 1 personne

  6. Voilà qui donne bien envie ! Je connais déjà le Notos que j’aime beaucoup, je sens que je vais craquer pour le Zéphyr.

    Sinon, je me demande pourquoi tes deux derniers articles (celui-ci et le suivant) n’apparaissent pas dans la liste sur la page d’accueil chez moi, qui s’arrête à « vapiversaire de la taulière », en fait je ne vois donc pas les nouveautés depuis, est-ce-normal?

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton message !

      En fait non, ce n’est pas normal. Pour l’article Ambrosia, c’était une erreur de ma part qui doit maintenant être réparée. L’article doit s’afficher en haut de la liste. Mais tout à fait en haut de la page d’accueil, au-dessus d’Ambrosia, tu devrais avoir la grande image du tableau de Gauguin qui pointe sur l’article Eden Vape. Si ce n’est pas le cas, c’est très embêtant. Que vois-tu, s’il te plaît ?

      J'aime

    • C’est moi qui te remercie de m’aider à faire un meilleur site !

      N’hésite pas à revenir partager tes appréciations du Zéphyr.
      Joyeuse vape et à bien vite !

      J'aime

  7. Petite infos sur ces 4 Vents; enfin deux d’entre eux. Ambrosia Paris vont sortir « prochainement » une édition Omega du Borée et du Notos en 20PG/80VG en fiole de 50ml à 25€ et de 100ml à 45€.

    Et c’est en décembre que sort leur nouveau liquide. « La Tarte », tarte meringuée citron, premier de leur gamme « Les Petites Gourmandises ».

    Aimé par 1 personne

    • Confidence pour confidence : 🙂 J’ai déjà goûté tout ça. Et c’est absolument excellent. Le Notos demeure pour moi l’un des grands jus de l’année ; sa version en 20/80 permet de passer l’hiver au bord de la mer.

      Quant à « La Tarte », c’est… une tarte, au citron, oui, mais incroyablement concentrée. Si vous faites de la pâtisserie, c’est comme si vous utilisiez six citrons pour deux personnes dans votre crème. Âmes sensibles, passez votre chemin ; pour les autres, c’est la tarte au citron qu’ils attendent depuis longtemps.

      J'aime

  8. Vous avez gouté l’édition 20/80? On retrouve bien les mêmes équilibres? J’imagine qu’Ambrosia a bien fait les choses. En tout cas, le Notos est je pense le meilleur liquide que j’ai pu gouté à ce jour donc, bien que je le réserve à des moments de dégustation pour qu’il ne perde pas sa magie, faire le plein à coup de 50 ou 100ml m’intéresse grandement. En général il plait également beaucoup à l’entourage d’ailleurs.

    M’enfin le reste de la gamme m’a presque tout autant conquis. Je viens de refaire le plein d’avance de Borée qui a un charme fou et j’ai pris l’Euros au passage pour gouter ça. Le Zephyr rejoindra la collection prochainement -mon dieu ma wishlist commence à être longue-.

    J’envisage même La Tarte alors que je ne suis pas particulièrement friand de tarte au citron meringuée. C’est dire le talent de la maison.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, j’ai goûté le Notos en 20/80. Pour moi, le produit est complètement respecté.
      Je préfère légèrement l’édition originale en 50/50 parce que je trouve que ces arômes s’accommodent bien de nuages un peu plus secs. Mais franchement, foncez, les yeux fermés.

      Et le Zéphyr… Alala, s’il n’y avait pas de menthe, j’en boirais, de celui-ci.
      La Tarte est un poil trop sucrée pour mon goût personnel, mais j’ai un seuil de tolérance très bas envers le sucre. Je ne mange quasiment jamais de gâteaux, alors… Ne vous fiez pas à moi sur cette affaire-là.

      J'aime

    • Hey Olivier ! Merci beaucoup à toi d’être venu te promener par ici. Contente que tu aies aimé ce juice, qui continue à donner du plaisir avec classe. À très vite pour la suite !

      J'aime

  9. Je viens juste de gouter mon Euros…décidément Ambrosia Paris sont des génies. L’Euros offre un bon tabac ambré gouteux avec une bien belle rondeur en bouche. Un tabac ample sans pour autant être agressif. Je ne saurais le qualifier précisément n’étant pas connaisseur en tabac. Il est accompagné d’agrumes qui me semble être confits. Je dirais pamplemousse et mandarine. Ils sont suffisamment sucrés pour tenir le tabac en laisse mais pas trop pour laisser leur douce amertume s’exprimer. Le travail sur les saveurs est magnifique, l’équilibre minutieux, le mariage un véritable délice.

    Bref une merveille encore une fois. Et pourtant les liquides tabac c’est pas mon truc. Celui-là serait bien compliqué à définir d’ailleurs. Un tabac fruité gourmand peut-être. En tout cas ces 4 Vents m’en finissent pas de m’émerveiller. Élégance est décidément le credo de la maison. Bravo aux deux créateurs!

    Aimé par 1 personne

    • « Il est accompagné d’agrumes qui me semble être confits. » J’ai oublié de préciser que ce sont probablement les zestes d’agrumes. Zestes confits, c’est l’impression que j’ai.

      J'aime

    • Youpi ! Je suis super contente que vous ayez apprécié ce jus, et visiblement trouvé une maison qui vous corresponde. Merci d’avoir partagé vos impressions si détaillées et gourmandes, c’est toujours un plaisir de vous lire.

      J'aime

  10. Chez Ambrosia Paris j’ai aussi goûté le Borée. Plus porté sur les fruits rouges c’est également un jus bien travaillé et subtile. Par contre cette gamme est à vaper sur du matériel typé saveurs pour saisir les nuances; je ne doute pas du matos des lecteur passant ici. 😉
    Perso, c’est sur Bellus de UD ou dripper Hobbit, zénith, Haze…

    Aimé par 1 personne

    • Vous avez tout à fait raison : ce serait dommage d’utiliser ces liquides sur une résistance ultra-basse et avec un gros airflow.
      De mon côté, je me fais plaisir en ce moment avec un tank Hurricane et des drippers Magma et Darang, qui ont déjà quelque temps mais me procurent de belles satisfactions gustatives.

      J'aime

  11. Bon voilà j’ai enfin pu me faire plaisir avec les deux derniers liquides: le Zephyr et La Tarte. Grand merci à Ambrosia pour le cadeau.

    – Le Zephyr est le vent d’ouest associé à l’arrivée du printemps. Encore une fois la structure du liquide colle parfaitement. Le nez est fruité. Mais point de saveur chimique ou bonbon, ça sent le fruit frais. En bouche on a à l’inhalation une petite dominante de fraise. Elle est joliment accompagné d’une sorte de mangue et de pêche. Comme de coutume avec la marque l’équilibre est merveilleux. Les saveurs sont exemplaires, avec un rendu de fruit frais juteux donnant presque une impression de jus de fruits peu sucré. Sur ce cocktail une note vient raffiner l’ensemble, possiblement la coriandre dont l’article parle. L’exhalaison est telle une brise de début de printemps; une menthe douce -plus légère que celle du Borée- rafraichit délicatement la fin de bouche sans effacer les fruits. On est sur du fruit frais donc la longueur en bouche est plutôt courte. C’est la touche de menthe qui reste. Un pur délice.

    – La Tarte, premier liquide de leur gamme Petite Gourmandise. Là on tape dans les pâtisseries à l’artisanale. Le nez dévoile essentiellement un citron jaune cuit. En bouche c’est bien le citron qui vient tapisser toute la bouche. Citron jaune cuit sans aucun doute. Pas d’acidité donc, et sucré. Fruité gourmand quoi. Il y a derrière une amertume amenée par des zestes du citron et aussi je pense d’orange ou orange sanguine. Le citron vient taquiner le bout des lèvres. Je soupçonne la présence d’une épice chaude, peut-être une touche de cannelle. Très discrète. C’est après qu’apparait assez loin au fond de la vape une pâte sablée. En fin de vape il y a comme une crème fouetté, celle de la prépa des meringues avant d’enfourner, qui donne une sensation crémeuse sur la langue. C’est cette sensation avec les restes de citron qui se prolongeront après la vape. Ce liquide là développe tout son potentiel en vape chaude. On a une tarte citron meringué de grand-mère en bouche. Vu la vapeur et la viscosité du liquide je pense que contrairement aux 4 Vents en 50/50, la Tarte doit plutôt être sur un ratio du genre 40/60 ou 30/70. Je connais bien le Lemon Crush de Green Vapes qui est justement une tarte citron meringuée. Il est déjà pas si mal. Mais cette Tarte d’Ambrosia c’est vraiment un autre niveau. Faire la comparaison permet de constater toute la maitrise de la marque. Bon en même temps c’est pas les mêmes tarifs non plus.

    5 grands liquides qui valent largement leur prix. J’aurais du mal à dire lequel je préfère. A réserver pour des moments de dégustation. Et effectivement sur un ato particulièrement tourné saveur pour profiter pleinement de leur élégance qui se perd dans les ato plus classiques.

    J'aime

  12. Pingback: AMBROSIA, NECTAR DES DIEUX - Ambrosia Paris

À vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s