Innovaping Days : Day Dripper, Yeah !

Innovaping Days : les pros de la vape se sont donné rendez-vous à Paris, deux jours durant. Au-delà de quelques trouvailles liquides, le salon révèle les tendances du marché. Plus chers, plus grands, plus riches en VG, plus connectés aussi, vos juices de demain seront-ils plus mieux ?

VG, ventes garanties ?

« Vous l’avez aimé en 80/20, vous l’adorerez en 50/50 ». Les producteurs de glycérine végétale ne sont pas près de pointer au chômage. Car la tendance majeure de ce salon, c’est le liquide fortement dosé en VG.

L’intérêt de ce fort dosage ? Il favorise les gros nuages. Et il est plus doux au palais sur des résistances basses, faisant le bonheur des utilisateurs de reconstructibles. Et comme les résistances basses et les gros trous d’airflow accélèrent l’évaporation du liquide, ces vapoteurs-là consomment de grandes quantités de juice.

Les fabricants font donc les yeux doux à une cible plus avancée, moins large en nombre mais plus consommatrice. Alfaliquid sort sa gamme Dark Story. Elle reformule en 50/50 des jus que l’on connaissait autrement, accompagnés de nouveautés dont un Yuzu Kiss qui plaît beaucoup. Les Black Cirkus de Vincent dans les Vapes – d’excellentes recettes qui feront l’objet du prochain billet -, déjà en 50/50, sortent en 30/70.
hobbit

Savourea, Liquideo, Bordo2 et tant d’autres prennent le même train. Sans aucun doute, c’est une bonne nouvelle pour une partie des vapoteurs. On va pouvoir vaper français à des coûts raisonnables sur des drippers de compétition. Parions aussi que les beaux flacons de verre, aux étiquettes soignées, attireront une partie des primo-vapoteurs vers une vape plus intense et plus satisfaisante.

VG, vigilance globale

Les bémols ? D’abord une remarque gustative. La glycérine est sucrée, et elle « aplatit » les arômes. Avec plus de glycérine, on doit repenser une recette de fond en comble. C’est beaucoup de travail, et toutes les marques ne s’y sont pas livré.

D’autre part, le propylène glycol a des vertus antiseptiques. Plusieurs créateurs m’ont fait remarquer qu’augmenter la VG, donc réduire le PG, c’était limiter – voire supprimer – ces vertus. On rendrait ainsi notre système respiratoire plus sensible aux composants discutables d’un liquide, additifs et colorants, mais aussi aux agressions extérieures.
The+Hobbit+An+Unexpected+Journey+trolls

Gardons enfin en mémoire que ces liquides ne passeront pas sur du matériel simple ou datant de la génération précédente. Tout le monde n’a pas trente euros à investir dans un Subtank. La glycérine encrasse les résistances, qu’il faut changer plus fréquemment, ce qui coûte des sous. D’autant plus que ces liquides sont en général vendus en flacons de verre avec pipette, d’une contenance de 15, 20 ou 30 ml. C’est beau, mais c’est pas donné.

L’air de rien, nous assistons ici à une sélection par l’argent. Rappelons donc qu’il existe de formidables liquides complexes français à prix honnêtes qui passeront dans tous les matériels, chez E.Senses, The Fuu, Green Vapes ou VDLV par exemple.

Bleu, blanc, vape

J’en profite pour pousser ici un cocorico bien senti. Car à côté de la machine de guerre yankee, les liquides français faisaient enfin belle figure.

Contrairement au Vapexpo, peu de stands tricolores arboraient leurs mono-arômes. Tout le monde ou presque proposait des liquides complexes.

C’était parfois une évidence, comme les Vaporean de The Fuu et les Survival lancés par All Stars (un bisou en passant à leur chimiste, un jeune homme adorable qui m’a offert sa fiole personnelle). Ou parfois, un bingo du premier coup, les concentrés Revolute.
Hobbit 2
Pour d’autres, c’était juste ni fait ni à faire. Mais merci d’avoir joué. On reviendra en deuxième saison pour voir comment ça évolue.

Je n’oublie pas ceux qui n’avaient pas de stand. La gamme complexe d’Edenvape, une collection fruitée tout à fait remarquable, fera l’objet d’un billet lors de sa mise sur le marché. Chapeau aussi au quatuor surfin signé Ambrosia, un total coup de coeur, ne m’attendez pas pour les goûter.

Concentrés et pré-tests, deux modes à suivre

À propos d’Ambrosia, j’avais trouvé intéressante leur idée d’envoyer à cent internautes facebookistes les flacons pour un test avant mise en vente. C’était une bonne façon de prédire la tendance, et éventuellement de rectifier le tir.

L’idée est dans l’air. Aux Innovaping Days, elle s’adressa surtout aux boutiques, le salon étant réservé aux professionnels. Sur le stand VDLV, on a pu goûter en avant-première deux flacons de la nouvelle gamme « Les Grands » qui repasseront peut-être par la case « labo » avant lancement.
THE HOBBIT: AN UNEXPECTED JOURNEY

Chez Cloud Vapor, il s’agissait de faire goûter dix prototypes pour n’en conserver que le Top 4. Il y avait la queue devant leurs banquettes. J’aime l’idée, même si je redoute qu’elle amène une banalisation des goûts, laissant sur la paillasse les jus les plus audacieux. Espérons en tout cas que les vapoteurs non professionnels soient de plus en plus sollicités.

L’autre frémissement intéressant, c’est la folie des concentrés à diluer dans de la base, qui s’étend progressivement aux créateurs gaulois. Je n’ai pas encore goûté les The Fuu. J’ai pu en revanche tester un prototype de chez Revolute, un beignet au sucre glace sidérant de réalisme. Retour sur cette dernière marque dans un futur papier.

Avion renifleur

Car vous vous en doutez, j’étais avant tout partie à la chasse aux éblouissements. Zoom sur quelques marques internationales, je reviendrai sur les hexagonaux dans d’autres articles. Sans surprise, tous ces liquides sont riches en VG, 50% ou davantage.

Avail Vapor. Dans la famille « Américains bien élevés », première place ex-æquo. Huit jus fort bien faits, sans relents chimiques ni textures déplaisantes, sévèrement goûtus mais pas trop chargés. Mention spéciale au Tortuga Limited, un remarquable cheesecake au citron. Le Twilight Circus propose une variation sur les agrumes très bien structurée. Et le Crest est un biscuit coco avec une pointe de bourbon dont je raffole. En parallèle, une collection spéciale drippers de trois potions, excellente aussi ; le Purple à la banane est hypra-gourmand, une réussite dans cette catégorie. Bientôt en vente chez Cigaverte.

Craft Vapes. Affluence des grands jours chez cette marque américaine, qui prend à mes yeux l’autre moitié de la première place. Pour les mêmes raisons : pas d’arrière-goûts désagréables, une sensation de fruit frais très plaisante et juste la bonne dose d’arômes. Beaucoup de travail sur ces jus fins. Le Crispy Kiwi a remporté tous les suffrages, dont le mien. Les amateurs d’absinthe se sont régalés de la Green Fairy. Goûtez ausi le Sacré Bleu, une impeccable crème aux myrtilles. En vente chez Une-Clope.
8589130469775-the-hobbit-an-unexpected-journey-wallpaper-hd

Hypr Tonic. Je les avais reçus avant le salon, ces jus philippins dont tout le monde parle. J’ai pu confirmer ma première impression : côté gourmands, ils sont très forts. Le Mercedes demeure la meilleure crème anglaise du moment. Le Gravity Prime, une crème à l’orange, mérite aussi une sérieuse dégustation. Je suis moins emballée par leurs autres fruités, et je trouve le Cookie Explosion trop sucré, mais les deux premiers valent à eux seuls un énorme détour. En vente par exemple au bar à saveurs de Zenovap, qui commercialise aussi la marque suivante.

Fcukin’ Flava. Venus tout droits de Malaisie, des liquides terriblement riches en arômes, en sucre et même en colorants. N’étant pas pressée de repeindre mes poumons en bleu, j’hésitais à en parler. Et la première gamme proposait des fruités trop mentholés pour mon goût, j’ai du mal avec le menthol. Mais au salon, j’ai pu goûter trois variations sur la crème anglaise qui m’ont proprement épastouillée. Et de nouveaux fruités sans menthe, riches comme un gâteau de grand-mère. En bonus, vous produirez des nuages gigantesques. En vente chez Pause Clopes.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’utilisation d’un dripper, vous trouverez de très bons conseils dans le dossier spécial de Ecig Magazine n°6, paru ce mois-ci. Cliquez ici pour trouver le kiosque le plus proche de chez vous.

Rendez-vous au prochain salon !

 

Retrouvez les créations de Vincent dans les Vapes, The Fuu, Alfaliquid, Green Vapes et tant d’autres sur le site du Petit Vapoteur. -10% sur vos liquides avec le code LIQUIDLOVE.

Toutes les images de l’article : Le Hobbit, Un voyage inattendu de Peter Jackson (2012). © Warner Bros. France.

Publicités

20 réflexions sur “Innovaping Days : Day Dripper, Yeah !

  1. Bel article, bien illustré cela fait plaisir à voir et à lire mais ça tu le sais je te l’ai déjà dit !!
    Encore une fois bravo claire
    Bizz

    Aimé par 1 personne

  2. Bien heureux de vous lire 🙂

    J’ai un peu de mal à comprendre cette mode de grosse vapeur, du power vaping et autres. Ça ne rend pas les liquides meilleurs a priori. Au contraire j’ai l’impression même qu’il y a du matos tourné vers le rendu des saveurs -ce qui m’intéresse- et du matos tourné vers le volume de vapeur. Idem pour les liquides. Je découvre un peu puisque justement depuis quelques semaines je me cherche un set mod meca dripper. Côté liquide le 100% VG je ne sais pas si c’est une bonne idée. Pas ma vape en tout cas.

    En tout cas votre article est encore une fois source de tentations :). Entre autres mais surtout les liquides Ambrosia piquent ma curiosité. Le Borée et le Zephyr sont pleins de promesses sur le papier. Combiné à votre recommandation, ça donne envie de craquer. Vous nous en parlerez plus en profondeur? On est sur du fruit frais? Bon de toute façon c’est pas pour tout de suite, avec le set et la grosse commande Alchemy, ça attendra quelques semaines.

    Dans les nouveautés, j’ai essayé 4 liquides de la gamme 24 de Vaponaute. Moins complexe que les E-voyage, elle offre de bien belles choses tout de même. Notamment le Pure Morning avec sa menthe fruité pomme/kiwi très agréable, et le Night Flight qui nous propose de vaper un excellent Irish Coffee. Tout bonnement excellent celui-là! Le Crescent Noon livrant une poire -williams ou conférence cuite j’ai l’impression- au pain d’épice très bien rendu vaut son pesant de plaisir également.

    Aimé par 1 personne

    • Moi aussi, je suis ravie de vous lire ! 🙂 C’est toujours un plaisir.

      Vous aez raison : il y a tout à fait du matériel « saveurs » et du matériel « vapeur ». Vous qui cherchez en ce moment un dripper et un mod méca, je pense qu’on vous a déjà expliqué ceci, mais à tout hasard : plus il y a de trous pour la circulation d’air (airflow), ou plus les trous sont gros, et plus vous ferez de gros nuages. Mais ce sera au détriment des goûts. Vous cherchez donc un dripper « saveurs », avec des petits trous.

      Parmi les plus renommés, à juste raison à mon avis : le Magma, le N 22, le Origen V1, le Origen Genesis V2, et le Darang. Sans oublier les Igo-L et Igo-W, du matériel authentique très peu cher et tout à fait efficace, qui permet de savoir sans vous ruiner si vous apprécierez la vape sur dripper. Dans la première liste, j’ai un gros faible pour mon Darang. Super restitution des saveurs, facile à coiler. Esthétiquement, c’est… un choix, disons. Les autres sont également des valeurs sûres, vous ne ferez pas de mauvais choix là-dedans. Mais gardez le Genesis pour plus tard si vous n’avez pas l’habitude de ce type de montage.

      Revenons à nos agneaux : les liquides. Je disais justement aux créateurs des liquides Ambrosia que je trouvais un air de famille entre leurs jus et les Alchemy. Fruits frais, goûts clairs, pas d’empilements de quarante-deux arômes pour la frime, mais à chaque fois une petite touche originale très discrète, beaucoup d’élégance. Ce sont des « all-day », pas écoeurants du tout sur la durée, au contraire. Je vous en reparle très vite : d’abord un article sur les Black Circus de VDLV, puis les Ambrosia.

      Décidément, vous trouvez votre bonheur chez Vaponaute, et c’est tant mieux. Moi, pour l’instant, je n’ai pas vraiment eu de coup de coeur chez eux. Mais il en faut pour tous les goûts, et je ne désespère pas d’être un jour séduite par leurs créations.

      J'aime

  3. Pour l’instant mon choix se tourne vers un set peu connu signé Council of Vapor, le Kindred 1.5 et l’Aris pro. Il répond de façon homogène à plusieurs de mes critères: tourné vape saveur, assez élégant, pas trop cher -on peux trouver l’ensemble pour 90€-, belle finition. Il y a une review là si jamais quelqu’un est intéressé: https://www.youtube.com/watch?v=Zvp7XvElc3c.

    Je vais regarder le Darang de près. Niveau prix c’est très honnête -j’hallucine pas mal sur les prix du marché en général; je me demande si les marques ne profitent pas du coté geekerie/matos freaks pour gonfler un peu tout ça-. J’ai envisagé le Genesis, effectivement très recommandé pour une vape saveur, mais je réserve cela pour la prochaine étape. Le matos est onéreux et le montage est quand même pas simple. Je passe donc par l’étape dripper et Fiber Freaks pour me former et constater si vraiment les liquides prennent une autre ampleur.

    Ah! Ce que vous dites sur les Ambrosia ne fait qu’accroitre mon envie d’y gouter. Fruits frais, gouts clairs, touche d’originalité, élégants…votre article ne devrait qu’enfoncer le clou, je suis déjà très tenté. A tout hasard savez-vous si comme pour les Alchemy il s’agit d’arômes naturels?

    J’attends également impatiemment votre article sur les Black Circus, cela devrait être très intéressant. J’avoue qu’on se débrouille plutôt bien en Europe/France. J’ai clairement un faible pour Vaponaute mais les Green Vapes, The Fuu et autres font du très bon boulot également. Je galère plus sur les liquides US. Seul Five Pawns me plait. Récemment j’ai gouté des Epic Juice -gracieusement offert par le petit vapoteur lors d’une commande-…marque qui semble avoir son succès. Fioles cheap -comme celles de Mister E-Liquid-, arômes très puissants, très chimiques, pas propres, aucune nuance. Il faut dire qu’en plus, vaper de l’AppleJax -des céréales Kellogg’s- ne me transporte pas vraiment. J’ai pas pu aller au delà du millilitre de vape. Je trouve ça assez cher pour ce résultat.

    Aimé par 1 personne

    • Côté matériel :
      Le matos signé Council of Vapor a plutôt de bons retours. Le Kindred 2 plaît beaucoup, très bonne conductivité et beaux filetages paraît-il. Et puisqu’il est sorti, vous devriez commencer à trouver des Kindred 1.5 sur le marché de l’occasion…
      Sur l’Aris Pro, la proximité des plots négatifs avec le rebord de l’ato rend certains montages compliqués. Je cite ici le chroniqueur de Ecig Magazine, Jérémie Paret, qui connaît son travail. (Dossier drippers dans le numéro en cours, lien à la fin de mon article ci-dessus : revue du Kindred 2 et de l’Aris Pro.)

      Je retourne à un sujet plus proche de ce que je connais : la Fiber Freaks. C’est excellent, personne ne vous dira le contraire. Et avec le petit tutoriel, on sait enfin comment en tirer le meilleur parti. (https://www.facebook.com/fiberfreaks/photos/pcb.790787874349717/790786237683214/?type=1&theater )
      Ceci dit, c’est un consommable onéreux. À juste raison, vu la qualité, mais personnellement, je suis tout à fait ravie de mes cotons japonais.
      Je pense toujours aux lecteurs qui n’ont pas des mille et des cents, mais recherchent la qualité. Pour moi, le coton Muji, le moins cher des japonais, présente un goût irréprochable passé les 5 premières bouffées, une capillarité excellente, et un prix ridicule étant donné qu’avec un paquet, on en a pour des années. En plus, il est le seul je crois à n’être tissé que dans un seul sens, et ses fibres longitudinales le rendent plus facile à travailler. La différence de qualité gustative et de capillarité avec la Fiber Freaks est, à mon sens, infime.

      Ah, les Epic Juice… J’avais fait une petite chronique pour ma-cigarette.fr, ici : http://www.ma-cigarette.fr/epic-juice-plutot-une-boisson-dhommes/ Ceci dit, il y a des jus américains beaucoup mieux dégrossis. Si vous avez l’occasion, goûtez les Craft Vapes, ou les Vapelyfe qui sont produits par la même équipe que The Standard qui a mes faveurs. Ce n’est pas éthéré, mais c’est très bien travaillé. N’hésitez pas aussi à soumettre à la question l’équipe de Just Bottles. Ils connaissent très bien leurs produits, et si vous leur expliquez vos goûts, ils peuvent vous aider à trouver des américains civilisés.

      Ambrosia : au goût, je dirais que oui, arômes naturels en grande majorité en tout cas. Mais je poserai la question aux créateurs.
      MISE À JOUR : LES CRÉATEURS M’ONT RÉPONDU.
      Voici ce qu’ils m’écrivent :

      Concernant les arômes, nous privilégions les arômes naturels cependant des arômes artificiels sont aussis utilisés dans la composition des eliquides.
      Certains arômes naturels ne ressortent pas forcément comme nous le souhaitons lors de l’élaboration des recettes alors nous utilisons aussi des artificiels, parfois nous utilisons un mélange d’arômes naturels et artificiels d’une même saveur pour obtenir le rendu désiré.
      Et certains saveurs n’existent pas en arôme naturel vapotable, ainsi que beaucoup « d’additifs » aussi.

      Côté frenchie, il sera bienôt question ici des Vaporean, la nouvelle gamme de The Fuu. Mais oui, on travaille bien, de notre côté de l’Atlantique…

      J'aime

  4. Je vous remercie de toutes ces informations :).

    Pour l’Aris Pro, effectivement tout le monde s’accorde à dire que la disposition complique légèrement le montage. Du vertical coil semble bien plus adapté et il y a un pli à prendre.

    Pour les consommables, le prix n’est pas très important. Depuis que j’ai commencé la vape, j’ai diminué le taux de nicotine pour arriver à zéro il y a un an. N’ayant plus d’addiction, je suis passé à une vape de dégustation. Du plaisir et rien que du plaisir ^^. J’ai pas une consommation folle (15ml/mois à peu près). Ce qui libère de certaines problématiques comme le prix des liquides et consommables. Je peux mettre sans souci une belle somme dans un liquide s’il le mérite puisqu’il me fera plusieurs mois. En fait, pour l’instant mon budget me sert plus à créer une « cave » qu’à la consommation de toute ça. J’aime avoir du choix sous la mimine.

    J’en ai encore beaucoup à découvrir, côté US compris. Craft Vapes est d’ailleurs de ceux de cette article que j’ai noté. Le Crispy Kiwi peut bien me plaire -pas dispo sur le site linké malheureusement-. Les Mystique Vapor. Les Ambrosia Paris aussi donc -bonne nouvelle pour les arômes même si j’ai rien contre les arômes artificiels, simple petite préférence-. Les Secrets d’Apothicaire de French Liquide m’ont l’air de valoir le détour également. Quelques The Fuu, Black Circus…il y a de quoi faire :). En espérant qu’on est le temps d’en profiter. Je n’aime pas beaucoup le n’importe quoi des règlementations et législations sur la vape qui prennent forme pour 2015. On ne met pas des bâtons dans les roues du tabac sans risque, et la réaction commence à prendre forme de façon inquiétante.

    Aimé par 1 personne

  5. Ouah, tout ces liquides qui donnent envie. Dommage que mes poumons ne tolerent pas au dela de 70/30. Je suis totalement conquis par le coton Fiberfreaks. Recoiler mon protank 2 n’a jamais été aussi simple ni si efficace. Cher il est vrai, mais vu le peu de coton necessaire, le petit paquet va me durer un bon moment.

    Aimé par 1 personne

    • Hello Tom ! Plaisir de te revoir ici.
      Autant pour moi : je ne suis jamais passé par la case « recoilage de Protank ». Du coup, j’ai tendance à oublier cette possibilité. Et c’est vrai que dans ce contexte, la FF est imbattable.
      Si je te trouve des jus intéressants en 70/30, je t’en fais part.

      J'aime

      • Bien le bonjour, gente dame.
        En fait sur le pt2 on peut aisement faire un recoil partiel: une fois la meche d’origine( silica) bien usagée/encrassée, il suffit de tirer doucement à la pince a epiler les fibres de silice pour les enlever sans abimer le coil lui-meme. Ensuite rincage de la tete à l’eau chaude et un petit dry burn. Enfin il suffit de rouler une nouvelle meche depuis une bandelette de fiberfreaks de 1.8- 2mm de large et zou. Aisement 2 fois plus de vapeur.

        Pour un recoil complet sans abimer l’isolant silicone, on trouve chez fasttech du nickel- kanthal a 1.7 ohm prémonté entre 2 brins de fils non resistif. Il ne reste qu’a enrouler la partie resistive sur une meche/cylindre de 1.5mm de diametre, remonter l’isolant, le plot central, bien positionner le tout, le coton et zou.

        Ps: dommage que tu n’aimes pas trop les liquides bien mentholé, car je tiens une recette en diy assez costaude: 30ml(70/30)+ 27 gte menthol calyptus inawera + 15 gte arome pin A&L, 9 gte absinthe A&L, cristaux de menthol- une bonne dose- et 6 gte de koolada. 15 minute de steep a 50°C : Une sensation thuya plus bonbon la vosgienne puis quasi immediatement une rafale d’air glacial qui vous gele les voies aeriennes superieures. J’ai testé temporairement en 50/50 en meca a 0.8 ohm, largement de quoi appeler le melange du Misty Mountain Cold.

        Si seuelement les fabricant d ‘eliquides avait la bonne idée de proposer certains nectar dans de petite fiole comme celle que tient Radagast, je trouverais cela genial.

        Cdlt,

        T.

        Aimé par 1 personne

        • Merci beaucoup pour tes recettes, Tom !

          Si je tombe en rade de drippers, je tenterai le coup du Protank, j’en ai un dont je ne me suis pas beaucoup servi car passée au reconstructible. On ne sait jamais… Tiens, pas plus tard que ce matin, epic fail : plus un seul accu chargé, toutes mes iStick vides, retour (très temporaire) à la case iTaste. L’impression d’extraire de la vapeur d’un bâton de réglisse… Mais bien contente d’avoir quand même de quoi vaper.

          Je pense que ta recette Vosgienne glaciale plaira beaucoup. Moi, c’est terrible, je ne peux ni menthe ni absinthe, c’est pas faute d’avoir essayé.

          Pour les flaconnages : totalement d’accord. Mais plusieurs logiques jouent contre nous. La sécurité enfant, bien sûr. Mais aussi l’emballage et la « maximisation » de l’espace de stockage. Sans parler des futures règlementations…

          J'aime

  6. Justbottles viennent d’ajouter les Charlie Noble à leur catalogue. Du 70/30 justement. Enfin 70VG. Il me semble que c’est lui le plus « doux » pour les poumons donc j’imagine que c’est ce ratio là dont vous parlez. Apparemment ces liquides sont sympas, en plus d’être peu cher. 16€/30ml.
    Dans le cas contraire, bah justement le Crisp Kiwi est indiqué comme 70PG/30VG :).

    CineMiam> Le Crips Kiwi n’est malheureusement pas dispo en 0mg. Décidément quand ça veut pas ^^. Il est dans ma wishlist, je finirai bien par tomber dessus avec les astres alignés. Si jamais je devais craquer pour un Ambrosia -je sens que je craquerai pour gouter avant votre article- je devrais craquer pour lequel?

    Aimé par 1 personne

    • C’est super sympa de votre part. Je crois que Tom parlait de 70 PG. Je le sais, comme moi, grand amateur de E.Senses, qui élabore ses liquides sur cette base.

      Si vous craquez pour un Ambrosia… Alala, cruel dilemme. Moi au départ, coup de foudre absolu pour le Notos, thé vert et agrumes verts. Mais je raffole de ces goûts un peu… verts. Le Zénith, fraise sucrée, fruits jaunes et coriandre fraîche, est plus accessible et tout à fait excellent. La coriandre y est très discrète, un soupçon végétal.

      Et donnez-moi quelques jours, je remets de l’ordre dans mes notes et je vous retrouve le site du distributeur français des Craft Vapes. Nous l’aurons, ce Crispy Kiwi, foi d’animal ! 🙂

      J'aime

  7. Je suis également friand des thés, et j’adore le citron vert. Le Notos me fait du coup bien de l’oeil. Cependant j’avoue que chacun me tente. Borée avec sa frambroise/menthe…J’adorerais une framboise fraiche, pour changer de mon Angry Jam, avec une touche de menthe. Une revue sur YT, qui ne vaut pas grand chose mais c’est la seule, parle plus d’une menthe avec une note framboise derrière. Ce qui m’intéresse légèrement moins puisque j’ai déjà des menthe fruité.
    Zephyr est tentant pour ses fruits jaunes. Une banane d’après YT. Je n’ai pas encore de liquide fruits jaunes. Et j’apprécie beaucoup la coriandre d’Under The Sea, donc la retrouver ici ne me déplait pas.

    Rah! Bon ça sera un choix impulsif sur le moment :). J’ai vu que French Liquide propose 1 pack découverte de leurs Secrets d’Apothicaires. 5 fioles de 5ml de chaque liquide pour 11.90€. Une initiation que je félicite. Ça permet de gouter toute la gamme, et de choisir. Malheureusement Olivier m’a confirmé que ce pack n’existe pas en 0mg.

    ps: Craft Vapes est effectivement une marques US qui a de quoi me plaire. Fioles mignonnes. Leur Crisp Kiwi, Sacré Bleu et Tropical Breeze m’intéressent. Les américains donnent moins d’infos sur leurs ingrédients j’ai l’impression. La propreté des liquides est un critère qui reste important pour moi ^^.

    Aimé par 1 personne

  8. Bon j’ai reçu mes commandes, donc petit retour.

    – Le Crisp Kiwi de Craft Vapes, qui m’aura décidément joué tour sur tour puisqu’une fois trouvé en 0mg, ma commande fut perdue et il lui a fallu quelques mails et 15 jours pour arriver. Mais les astres ont fini par s’aligner :). Mignonne fiole de 15ml en verre avec pipette. Donc testé d’abord sur mon tank (Aero mini) puis sur le dripper reçu le même jour. L’essai sur tank ne m’avait pas plus convaincu que ça. Sympathique mais kiwi timide. Sur dripper c’est déjà bien plus sympa. Je m’attendais à du kiwi soutenu par une fraise et de la citronnade. En fait on est sur un vrai duo Kiwi/fraise. J’avoue que la citronnade je ne la trouve ni en présence ni en habillage. En tout cas c’est très bon. On sent toujours ce côté liquide US: un chouille trop de sucre, arômes alimentaires évidents. Ça manque peut-être d’une touche de la fraicheur et acidité des fruits frais. Quelques part il m’a évoqué l’English Garden Party d’Alchemy, que je lui préfère. Mais c’est pour chipoter. Si ça nous joue pas dans la même cour que mes autres dernières acquisitions, c’est quand même une réussite et ça fait du bien de voir ce genre de liquide côté US. Je prendrai également le Tropical Breeze et le Sacré Bleu.

    – Le Borée d’Ambrosia Paris. Le mot qui me vient pour décrire les Ambrosia est élégance. Le Borée offre sur le papier une simple framboise avec une menthe verte. On lit ça, on se fait une idée de ce qu’on va avoir en bouche puisque ce sont des saveurs que l’on connait très bien. Et pourtant…le Borée surprend. On a pas ce qu’on imaginait. On a pas une framboise fraiche qu’on mange, ni le gout chimique framboise, mais plutôt le gout naturel qui reste après en avoir mangé une. M’étonnerait pas qu’il y ait d’autres notes en accompagnement. Une mûre peut-être. Voire grenade. Bref j’ai l’impression de quelque chose d’à la fois simple mais discrètement complexe pour un résultat superbe. La menthe est très très discrète. D’ailleurs globalement le liquide est très doux, pas d’explosion d’arômes. Au contraire, c’est vraiment raffiné et très agréable. Un liquide haut de gamme, il n’y a pas mensonge là dessus.

    – Le Notos d’Ambrosia Paris. Idem, on lit la description, on connait les deux saveurs annoncées et on se fait déjà une idée. Bam…le Notos n’est pas là où on l’attend. Je comprends votre coup de foudre, celui-là m’a mis le cul par terre! Un thé vert au citron vert pour un résultat surprenant, plus complexe qu’il n’y parait. Je soupçonne là encore la présence très discrètes d’autres notes. En tout cas, fichtre, que leur recette est merveilleuse! Je vais reprendre quelques fioles d’avance avant que la TPD ne supprime les 30ml et les fioles en verre. C’est d’autant plus dommage que le packing Ambrosia est aussi réussi que leur liquide. Si vous aimez le thé et/ou le citron vert, le Notos est du caviar :).

    – Le Sirop Philosophique du French Liquide. On continu dans les claques. Un nez très cannelle/cerise. En bouche c’est un équilibre remarquable qui se dévoile. Une base tabac, à peine perceptible. Une cannelle -très- dominante sans être violente. Légèrement piquante comme l’épice brute. Tapis dans son ombre, les fèves de cacao l’habille un peu. A l’exhalaison la cerise -griotte, ou ressemblant- vient apaiser et sucrer la langue. Elle est accompagné d’autres fruits rouges plus discrets -myrtilles entre autres-. C’est hyper bon! Un liquide qui sort de l’ordinaire, aux arômes très propres. Les Ambrosia également. Décidément les arômes naturels sont un plus pas négligeable. Bref ce Sirop Philosophique est un liquide que le considère à la fois excellent et intéressant -on est pas sur un énième gourmand banane vanille exécuté de façon classique-.

    – Le Souffle du Dragon du French Liquide. Un liquide menthe magnifique. Mélange de menthes -verte et poivré pour sûr- pour être précis. Des menthes extrêmement bien rendues. Leur fraicheur mais aussi et surtout leurs gouts tapissent la bouche. Il y a probablement une touche de menthol étant donné la pique de fresh qu’on ressent. C’est la dominante. Derrière, pour aromatiser ces menthes, on a un mélange de fruits rouges dominé par le cassis. J’ai une impression de baie également; qui soulignerait le côté poivré du liquide. Menthe/cassis, on pourrait penser au Red Astaire. Très vaguement en réalité. Et celui-ci a très largement ma préférence question rendu. Le French Liquide m’ont bluffé avec ces deux liquides. Du niveau des Alchemy/Five Pawns et autres Ambrosia. Très joli packaging également. Leur tout nouveau Divin Venin va très vite venir les rejoindre. Surtout que la gamme des Secrets d’Apothicaires a baissé son tarifs de 14.90€ à 11.90€. J’en profite pour souligner, qu’après avoir visiter leur site, je constate que Le French Liquide est une marque qui ne fait pas les choses à moitié. J’apprécie le soin qu’ils apportent à l’élaboration de leurs liquides, à leur propreté, à leur traçabilité.

    Voilà pour le topo. En espérant que ça aiguille certains :).

    Aimé par 1 personne

À vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s